04:34
29-07-2014
Guineelibre
Publié le 07-04-2013 05:56 0 2

Inerview de M. Lavaud, porte-parole du groupe qui porte plainte contre Alpha Condé

image Bonjour, monsieur Dequest Lavaud . Merci d'avoir accepté de nous parler.

Dequest Lavaud : Bonsoir, oui je tenais à vous parler afin de soulager nos avocats qui sont submergés d'appels téléphoniques des médias, de partis politiques guinéens et internationaux. Tous pensaient qu'il s'agissait d'un bluff, d'un poisson d'avril, ce communiqué de nos avocats. Et bien non ! Nous sommes un groupe de citoyens du monde appartenant pour certains à des associations des droits de l'homme ou partis politiques en France ou en Guinée.

La France est le pays des droits de l'homme, nous entretenons notre acquis national, et comme nous sommes généreux en France, nous en faisons profités autant soit peu le monde entier sur la planète.

AEG : Qui êtes vous ?

Le porte parole d'un groupe où nous sommes 34 personnes pour l'instant, des français de « pure souche » ou européens et africains pour certains, d'autres franco-guinéen ou guinéens. Je vous dis pour l'instant car depuis le communiqué de presse de nos avocats, il ne cesse de grandir. Les guinéens nous contactent de partout. Veulent se joindre à nous, et nous en sommes ravis. Qu'ils continuent à venir nous apporter leur témoignage. Cela nous aide vraiment. Qu'ils prennent les coordonnées de nos avocats sur internet et l'on sera à leur écoute si ils sont sérieux dans leur démarche.

AEG : Mais vous Xavier Lavaud dites nous qui vous êtes ?

Moi Je suis un français tout comme mon compatriote Alpha Condé qui a passé la majorité de sa vie dans son pays la France où il a enseigné un temps, le droit publique à Paris1 la Sorbonne.

Enfin je précise que je n'ai aucune attache familiale, ni affaire commerciale en Guinée. Oui, J'ai des amis guinéens, de plusieurs ethnies. Ils sont tous avant tout guinéens ! Je me suis déjà rendu en Guinée.

Je milite depuis peu à Amnesty International, et me suis toujours intéressé à la politique pour avoir milité au Parti Socialiste pendant de nombreuses années. Au PS j 'y ai beaucoup d'amis ou relations comme dans d'autres partis politique français ou européens, y compris de droite.

Dequest Lavaud avec François HOLLANDE

La preuve l'un de nos avocats est membre de l'UMP, il est le secrétaire nationale de la fédération justice et droit de son parti politique, Damien Ayrole, et le second Houcine Bardi est un français d'origine tunisienne, militant politique au front de gauche et spécialiste des droits de l'homme, très proche de sa compatriote tunisienne Souhayr Belhassen, de la fédération internationale des droits de l'homme. Nous sommes tous de divers horizons.

Vous dire, arriver à l'aube de mes 50 ans, j'ai quitté le militantisme politique pour me consacrer à des causes humaines à travers d'associations. La Guinée en fait partie.

AEG : Vous, monsieur Dequest Lavaud connaissez vous personnellement notre Président de la République, Alpha Condé ?

Il y a quelques années, je l'ai croisé à des réunions Alpha Condé. J'avais de l'admiration, bien qu'il avait du mal à se maîtriser tant il avait à cœur son combat pour l'Afrique, quand il en parlait lors de prises de paroles en publique, où il se faisait le chantre de la liberté, de la démocratie et des droits de l'homme. C'était compréhensible de sa part. Il parlait de ses origines guinéennes et burkinabés dans des réunions politiques. Il fréquentait la fédération de Paris du PS où je militais.

AEG : Alors pourquoi cette plainte contre le présidentnt démocratiquement élu de la Guinée ?

Tout d'abord, je me suis intéressé à la Guinée dès l'élection d'Alpha Condé, car en France nous suivions notre compatriote français, Alpha Condé. Nous étions fiers de lui. Content pour lui, car sa terre natale comptait tellement pour lui. Il aimait la Guinée profondément.

Puis il y a aussi des footballeurs guinéens comme Pascal Feindouno ou Titi Camara qui ont marqué l'histoire du foot, surtout en France. Sans parler de votre compatriote qui fut victime de DSK au Sofitel de New York. Elle a eu le courage de dénoncer cette agression commis par un français qui lui aussi se croyait au dessus de tous et toutes. Aujourd'hui, il est l'ombre de lui même.

Il est sorti de la vie politique française grâce Nafissatou Diallo. Elle a nous a évité le pire à la tête de la France. On a pu mettre à la lumière, la vraie personnalité de DSK. Bravo a son courage.

AEG : Revenons à cette plainte que vous allez déposer, c'est pour quand ?

Cette plainte sera déposée dans quelques jours.

AEG : Plus précisément ?

Nous avons pas mal d'éléments, mais nous sommes en train de constituer un dossier vraiment solide pour le procureur. Et comme je vous disais, depuis le communiqué de presse des avocats, les témoignages en tous genres affluent.

Puis, un évènement majeur va se produire au sein même de toute la classe politique française et sans doute européenne, puisque avec des parlementaires français et européens, avec qui nous travaillons à une question d'actualité portant sur la crise guinéenne actuelle et ses victimes au sein même des hémicycles parlementaires nationaux et internationaux.

Ce qui nous chagrine le plus avec mes amis, est de voir encore un politique de nationalité française se fourvoyer dans les affaires politiques et financières de manières bizarres d'après les médias, et certains industriels.

AEG : Qu'elles sont les chances de réussites de votre plainte, quand on sait qu'en 2009 la Guinée a connu l'un des massacres les plus inhumains au stade du 28 septembre, et le chef de l'Etat en fonction de l'époque le capitaine Dadis Camara, en exil à Ouagadougou, n'est nullement inquiété ?

Justement, j'allais en venir au cas Dadis. Nous allons demander que le mandat d'arrêt soit exécuté. Cela fait parti du travail que nous faisons avec les parlementaires français. Je vous garantie qu'un jour il sera extradé. L'instruction est en cour. La vraie question qui se pose, pourquoi Alpha Condé n'a demandé pas haut et fort son extradition. Vous lui avez posé la question ? Demandé lui où il en est dans ses négociations avec le gouvernement du Burkina Fasso à ce sujet.

Dequest Lavaud et Anne Hidago

Là encore il ne respecte pas le traité de Rome que la Guinée a signé. La Guinée doit une entraide pour le cas Dadis !

Il faut l'aide de la Guinée.

En ex yougolavie, un moment sous la pression internationale le gouvernement de la Serbie a donné ses ex chefs de guerre à la cour de justice internationale.

Dans le cas Alpha Condé, si il est poursuivi par la CPI, la France se devra d'aider à l'extradition de son citoyen français Alpha Condé. On viendra le chercher. Je vous le dis il est français. La France a ratifié la totalité du traité de Rome, qui implique l'extradition automatique de ses concitoyens.

AEG : Vous êtes en train de me dire que le Capitaine Dadis, n'est pas extradé car le gouvernement guinéen ne fait rien pour ?

C'est vous qui le dites, mais il y a matière à le penser réellement.

Les loups ne se mangent pas entre eux !

AEG : Pourquoi les Présidents Soudanais Omar El Béchire et Robert Mugabé du Zimbawé, tous 2 poursuivis par la CPI pour des crimes similaires sont toujours en fonctions ?

Vous avez raison de souligner ces deux cas. La première difficulté, est que ces deux pays n'ont pas signé le traité de Rome. Je rappelle que la Guinée a signé la première partie du traité, qui détermine la reconnaissance de la Cour pénale internationale de Justice.

Je vous explique, la CPI peut en principe exercer sa compétence si la personne mise en accusation est un national d'un État membre, ou si le crime supposé a été commis sur le territoire d'un État membre, ou encore si l'affaire lui est transmise par le Conseil de sécurité des Nations unies. La Cour est conçue pour compléter les systèmes judiciaires nationaux : elle ne peut exercer sa compétence que lorsque les juridictions nationales n'ont pas la volonté ou la compétence pour juger de tels crimes. L'initiative en matière d'enquête et de jugement de ces crimes est donc laissée aux États.

Dequest Lavaud et ses amis Charles Dumont l'auteur de Piaf, mon ami Maurice Leroy ministre de la Ville de Nicolas Sarkosy, et Didier Barbelivien auteur compositeur grand ami de Nicolas sarkozy

À ce jour, la Cour a ouvert une procédure d'enquête dans sept cas, tous en Afrique : l'Ouganda, la République démocratique du Congo, la République de Centrafrique, le Darfour (Soudan), la République du Kenya, la Libye et la Côte d'Ivoire. La Cour a mis en accusation seize personnes, dont sept sont en fuite, deux sont décédées (ou supposées telles), quatre sont en détention, et trois se sont présentées volontairement devant la Cour.

Le premier procès de la CPI, celui du Congolais Thomas Lubanga pour crimes de guerre, a commencé le 26 janvier 2009. Le 14 mars 2012, Thomas Lubanga a été reconnu coupable de Crimes de Guerre. C'est le premier jugement de la Cour Pénale Internationale.

Dadis devrait être livré par la Guinée à la CPI. Elle ne le fait pas.

Alpha Condé est français. Et nous, nos concitoyens, nous leur laissons pas le choix, ils doivent répondre de leurs forfaits à la justice !

Quant à ceux qui sont en fuite, ils seront un jour où l'autre traduit. La justice internationale va être doté de plus de moyens en 2014. Un nouveau bâtiment et du personnel supplémentaire. La prison va disposer de plus de places également. Les choses bougent dans le bon sens, pour donner les moyens à la cour pénal internationale de remplir ses missions au plus juste.

AEG : Pour revenir à Alpha Condé, il n'est pas ou plus concerné par la France. Vous ne croyez pas ?

Il est français et il est un ambassadeur de la France comme tous nos compatriotes français qui sont à l'étranger. Alors quand ils exercent des fonctions importantes, encore plus.

Car la nationalité française on la porte 7 jours sur 7 toute l'année. Alpha Condé compris. Il a enseigné dans les écoles de la république française !

Si certaines pratiques de sa présidence sont vraies comme les forces de l'ordre qui ouvrent le feu sur des jeunes, c'est grave. Notre plainte concerne la mort essentiellement d'individus durant les derniers évènements, comme le prévois la cour pénale internationale de justice et la convention de Rome, qu'ont signé la France et la Guinée. Vous pouvez le vérifier.

Je ne veux pas commencer ici le procès d'Alpha Condé, ce n'est pas à moi ni à notre organisation de fait, d'agir de la sorte. Nous ne sommes pas des magistrats. Nous dénonçons et accompagnons des plaignants.

AEG : Vous avez l'air en colère contre le président Alpha Condé ?

Mais ma colère est sans doute bien moindre que ceux qui ont perdus un frère, un mari, un cousin, un neveu, un ami lors des derniers évènements.

Il ne respecte pas la loi fondamentale de son pays. Il gouverne avec quel principe d'égalité ? Quel Principe d'organisation politique et administratif de l'Etat guinéen ?

Je le dis devant vous, aucun. Il se targue de ses actions, d'avoir épuré la dette guinéenne envers la France. Mais quelle mascarade, les négociations ont commencé avec le gouvernement guinéen dès son arrivée en 2007 à Nicolas Sarkosy. C'est le gouvernement de guinéen de l'époque qui a pris cette initiative auprès de la France, tambour battant et habilement. Les discussions ont continué avec Christine Lagarde avant qu'elle parte au FMI. Puis le ministre François Baroin a repris la suite Alpha Condé n'était pas au pouvoir. Elles se sont terminées après le gouvernement de transition. Je peux vous passer tous les articles de presse économique française et européenne, qui en parlent. Alpha Condé est arrivé à la fin pour signer. Une telle négociation ne se fait pas en 6 mois. Il est arrive au pouvoir, il a raflé la mise.

AEG : Je reviens de la Guinée le 29 mars 2013 . Alpha Condé a fait progresser la Guinée depuis son arrivée au pouvoir, vous le savez ?

Alpha Condé depuis qu'il est arrivée à la tête de l'Etat, il a nommé son fils aux affaires. Ça on le sait. Et c'est vrai il l'a fait lui même.

En 2004 un déjeuner avec François Hollande, Dequest Lavaud à droite. En face le monsieur aux cheveux blancs est Etienne Roda Gil l'auteur des succès Joe le taxi pour vanessa paradis, alexandra de claude françois et les chansons de julien clerc

Ensuite, il appelé ses copains comme le milliardaire et roi de la spéculation Georges Soros, son ami Kouchner qu'on surveille de près sur ses actions actuelles en Guinée. Kouchner est français !

AEG : Mais vous pensez ces personnes de gauche comme Alpha Condé se revendique lui même ?

Il n'y a pas d'assemblée nationale !!! L'Etat guinéen il est incapable de le mettre en marche. Aux guinéens de juger si ils ont fait le bon choix en se portant sur Alpha Condé. Ce n'est pas à moi, ni à notre association de fait, de le dire. Non, nous dénonçons les exactions graves dont il pourrait porter la responsabilité avec son gouvernement. La justice le dira. C'est son rôle.

Monsieur Aboubacar Sakho, de voir la Guinée avec ce potentiel minier énorme et certainement du pétrole et du gaz, oui de voir son peuple aussi pauvre est un scandale ! Le Qatar qui dispose que de Gaz est le roi sur la scène internationale. La Guinée, on devrait la voir grande et forte. C'est le pays qui a le plus de possibilités d'expansion économiques et sociales. La Guinée doit être par le peuple et pour le peuple. Comme la constitution Guinéenne qui n'est pas appliquée où qu'en partie ; le stipule !

La Guinée elle appartient aux guinéens, pas aux hommes d'affaires qui lui mangent la laine sur le dos avec la complicité de ses dirigeants actuels.

Il est où le Alpha Condé qui faisait la leçon de morale aux autres, qui se faisait le chantre de la démocratie pour le peuple Guinéen, l'homme de paix et de rassemblement ?

Il nous a tous trompé. Nous, français son pays d'adoption qui en avons fait un des nôtres.

Je vous le demande il est où le Alpha Condé, qui se battait pour les droits de l'homme hier, en France?

AEG : Revenons à votre plainte. Vous dites que les crimes de sang sont concernés, y a t'il d'autres délits ? Ils seraient susceptibles d'attirer la justice, d'après ce que vous avez l'air de dire ?

Il y a ce mélange de politique/affaires, on mérite aussi là, de se poser des questions sérieuses. Le rôle du fils d'Alpha Condé auprès des industriels. Cela fait mélange des genres. Il est le président bis ? On se pose la question. Attention qu'il ne tombe pas lui aussi un jour sur le coup d'une inculpation comme c'est le cas de Teodorin Nguema Obiang Mangue, le fils du président de la Guinée Equatoriale, ayant contre lui un mandat d'arrêt international délivré par les juges français, le juge Roger Le Loire, chargé avec son collègue René Grouman. Ils gèrent l'instruction de ce dossier, comme celui également du président Ali Bongo du Gabon.

Nous avons des amis de l'association des biens mal acquis qui se posent des questions le concernant à son sujet.

AEG : Revenons à la Guinée, Vous avez l'air très concerné par notre pays, mais pourquoi la Guinée ?

La Communauté Européenne et la France apportent des aides diverses à la Guinée. Ces aides qui sont aussi financières, elles sont le fruit des impôts des européens dont je suis un des contribuables, comme là plus part de mes amis qui se joignent à ma plainte. Alors oui, je me sens concerné tout comme les amis qui sont dans la plainte avec moi.

Je ne l'accuse pas le Président Alpha Condé, mais des choses bizarres reviennent sur le devant de la scène. Cela mérite l'ouverture d'une enquête judiciaire internationale pour les victimes des derniers évènements en février dernier. Et puis d'autres crimes de sang.

Il va falloir qu'il s'explique Alpha Condé devant la justice internationale, avec sans doute certains membres de son gouvernement, concernés par l'enquête judiciaire.

Et bien oui ; on est Président de la République, on fait des relations internationales diplomatiques pour son pays, mais si vous fait es des erreurs graves dans votre pays, il y a les relations internationales judiciaires qui tombent. Vous avez qu'à demander aux Ivoiriens, ils le savent que CPI fonctionnent.

AEG : Lesquels faits bizarres vous parlez ?

Quand je vous dis plusieurs choses bizarres, voir grave c'est par exemple

L'assassinat en fin d'année 2012 de cette femme directrice du trésor, c'est profondément triste, horrible. Je ne dis pas que le président Alpha Condé y est pour quelques choses.

Mais c'est inquiétant. Où en est cette enquête. Comment se déroule t'elle ?

En France cela nous a choqué cet assassinat. On parle qu'elle avait découvert certaines manœuvres au sein de l'administration guinéenne. Elle n'a pas été tuée pour rien. Cet acte n'était pas gratuit. Cela nous a rappelé l'assassinat en France de Yane Piat, qui a lieu de la même manière, lâchement en février 1994. Mme Piat avait découvert des anomalies financières qui touchaient des politiques et de hauts fonctionnaires.

On parle de l'accident des officiers supérieurs de l'Etat Majeur guinéens qui se sont écrasés en avion, il serait suspect.

Ça commence à faire beaucoup !

AEG : Vous doutez de notre justice ?

Quand je lis les papiers de la presse, sur cette affaire de vrai ou faux attentat de juillet 2011 contre la résidence du président Alpha Condé et l'attitude de ce procureur William Fernandez, dont la manière il mène les débats, d'après ce qui est relaté par les journalistes de tous les bords, y compris la presse internationale. C'est d'une gravité pour la justice et le droit internationale.

Comment le professeur de droit Alpha Condé, il était un bon professeur d'après des amis, puisse laisser se dérouler ce procès dans de telles conditions ?

Des amis franco guinéens de Paris, ont rapporté un film qu'ils ont réalisé pendant 2 semaines d'audience. Mais ce procureur à l'air de faire plus que n'importe quoi parfois. Il est à la fois le procureur et le juge !!!

Comment un ancien professeur de droit français dans l'une des plus grande université d'Europe et du monde, La Sorbone puisse laisser ce genre de chose sur son territoire ?

AEG : Revenons sur la plainte que vous vous apprêtez à déposer contre notre président, vous pensez qu'elle « tiendra la route » pour emprunter une expression bien française ?

Nous avons les films, les photos, les témoignages, les articles de presse. Ces jeunes décédés par balles où tortures en photos. Les rapports médicaux le confirmeront.

Ces militaires jetés en prison. Nous avons des témoignages sérieux également.

D'ailleurs la scène internationale a vu, ce sont les militaires guinéens qui ont su donner la possibilité à la Guinée, d'avoir une démocratie avec une vraie constitution, très bien écrite. Je n'en connais pas, mais on peut tous leur rendre hommage aux militaires guinéens pour ce fait rare et beau. Je crois savoir que le générale de l'époque a été décoré par la France de la légion d'honneur.

AEG : Ne pensez vous pas que vous vous faites manipuler ?

Par qui ?

AEG : Des politiques guinéens, en connaissez vous ?

Non. Aucun. J'ai croisé Alpha Condé dans des réunions, c'est le seul, mais nous nous sommes jamais parlés directement. Nous avons des relations communes. Je suis originaire de Vitry sur seine où je suis né et Guy Labertit monsieur Afrique du PS, y habite aussi. Je lis les noms et les interviews dans les journaux et sites guinéens et autres médias. Mais je ne mêle pas des affaires politiques guinéennes.

-Dequest Lavaud dans le bureau de François Hollande regardant la coupe du monde

Ce qui est drôle, les leaders politiques de l'opposition, ils ont tous été une fois à la tête du gouvernement. Et la Guinée elle en est où aujourd'hui?

Ils ont tous été en échec quasiment.

Je lis parfois des déclarations violentes de certains qui peuvent amener à la guerre inter ethnique. C'est grave.

Je n'ai pas a dire qui doit être le président, le premier ministre ou voir même si il y en a un, un jour, le président de l'assemblée nationale.

AEG : Mais si vous êtes venus en Guinée, vous avez vu des gens ?

Il y a un homme politique français qui a passé les 2 tiers de sa vie en France, un de mes compatriotes, il est devenue président de la Guinée. J'ai voulu le voir.

Je voulais lui dire que les choses ne se passent pas bien. Avec des morts, dont des adolescents, des blessés graves. J'ai voulu le voir, impossible.

Si, Je l'ai aperçu avec une escorte très importante. Impressionnante même. Il doit avoir très peur pour être autant protégé. Même Obama quand il est venu à Paris, il n'avait pas une telle escorte.

Je plaisante !

Plus sérieusement monsieur Sakho.

Faut attendre quoi ? Qu'il y en a d'autres victimes? Qui est responsable de cela ?

Les autorités doivent apporter la sécurité ! Elles sont sous les ordres du président de la république, il en est le responsable.

Et puis une chose, je vous précise qu'on m'a donné un rapport que je vous le remets également. Il concerne l'élection présidentielle de 2010. Je l'ai remis à la chef de cabinet de Laurent Fabius, madame Maryse-Elysabeth Lallier, au quai d'Orsay en main propre. Il sera aussi joint à la cour pénale internationale. Si les faits sont exacts. C'est une affaire grave pour tous les guinéens. Une affaire d'Etat. Vous pouvez le publier.

AEG : C'est quoi exactement ?

Je vous laisse le soin de le découvrir. Si il est vrai. C'est terrible. Là, je donne un tuyau aux opposants politiques guinéens. Ils peuvent déposer une plainte en saisissant le doyen des juges d'instruction au tribunal de grande instance de Paris, contre Alpha Condé en s'appuyant sur l'article 689 du code pénal. Une enquête sera ouverte avec un juge d'instruction nommé qui enquêtera sur la véracité des faits.

Alpha Condé est français. Justiciable français.

AEG : Vous êtes incroyable, d'où pouvez vous sortir un document si compromettant ?

Des personnes savaient que je m'intéressais à la Guinée. Je ne sais pas comment ils ont fait, mais je l'ai retrouvé dans ma boite aux lettres. Je l'ai lu, dans les deux versions. Je l'ai montré à un ami député, qui m'a conseillé d'aller le remettre chez Laurent Fabius, pour info. C'est ce que j'ai fait.

AEG : Vous irez jusqu'au bout avec vos amis ?

Oui. Nous voulons qu'une enquête internationale soit ouverte et que le président Alpha Condé, le garant de la république guinéenne s'explique. Mais non seulement lui, d'autres personnes seront interrogées qui ont lien direct ou indirect avec ces faits de violences graves lors des manifestations.

Je veux préciser une chose importante. Alpha Condé est français, tout comme d'autres politiques français il aura des comptes à rendre à la justice française une fois qu'il ne sera plus président. Il doit connaître l'article 689 du code pénal français que je vous ai déjà cité. Il stipule cet article de loi, tous les ressortissants français qui commettent un crime ou délit hors du territoire français, peuvent être poursuivis par un tribunal français. Nous n'hésiterons pas à saisir le doyen des juges d'instruction au moment venu. Dans le cas où la cour pénale internationale, retiendra pas notre plainte. Ce qui serait fort étonnant.

AEG : Vous n'avez pas peur de représailles ?

Quoi ? Mais on informe la justice. On ne fait pas justice nous -même. Pour ce qui me concerne personnellement, beaucoup de gens savent et connaissent mon engagement en France. Mes amis politiques qui sont élus de droite comme de gauche, ils en ont connaissance.

Il manquerait plus que cela. Ici on est en France. Je fais quoi ? On signale aux autorités judiciaires des faits qu'un citoyen français serait susceptible d'y avoir une responsabilité.

Nous en avons marre de gens qui prennent des responsabilités importantes, et se croient au dessus de tout.

En France les politiques sont envoyés chez le juge, voir condamnés à des peines lourdes.

Et France, actuellement, les affaires ne manquent pas entre l'ex président Sarkosy et l'ex ministre Cahuzac. Ils finissent dans le bureau d'un juge. Et vous croyez qu'Alpha Condé y échappera ? Moi pas ! Mes amis non plus !

En Guinée, ils peuvent me tuer. Ici non ! Enfin j'espère. Mais rien ne m'arrêtera.

En tous cas là, il sera poursuivi si, il m'arrive le moindre fait ! J'ai des amis et de la famille, ils ne le lâcheront pas. Cela serait un aveu de sa part ou de son entourage au président de la Guinée, si s'ils s'en prennent à l'un de nous.

AEG : Votre détermination ne risque t-elle pas de porter préjudice à la Guinée qui est en crise actuellement ?

Attendez monsieur, si le président Alpha Condé respectait le droit, rien que le droit, il aurait organisé des élections législatives depuis déjà quelques mois, voir 2 ans ! Il n'aurait pas eu ces jeunes victimes dans la rue, votre président. Il nous a déçu d'en arriver là. En France on l'admirait.

Il n'a pas su fédérer. L'âge venant, il a peut être beaucoup de fatigue en lui. Dans ce cas, faut savoir s'arrêter, comme le Pape !

Nous, nous osons espérer qu'il a rien à voir dans les faits cités dans notre entretien. Nous demandons une ouverture d'enquête judiciaire. On verra si il a été dépassé par les évènements, et ses ministres en charge des ministères concernés l'ont ils doublé ?

Mais je précise qu'il est le chef de l'Etat monsieur Alpha Condé, donc chef des armées et des forces de l'ordre. Il doit la paix et la sécurité. Il a failli de ce côté tout de même. Qui a donné certains ordres aux gendarmes et policiers. Nous dire qu'il les a désarmé ? Mensonge, des milices qui étaient armées et près des forces de l'ordre ont commis des crimes sous les yeux de ces forces de l'ordre en faction. Elles n'ont pas arrêté ces gens armés qui tiraient sur la foule. Les vidéos et photos le démontrent comme les témoignages.

En tant que français, après avoir enseigné le droit en France, en tant qu'homme tout simplement, il aurait du en tirer toutes les conséquences.

Voir démissionner. Bien que je ne pense pas que la situation s'y prête vu la conjoncture politique en Guinée, mais changer de gouvernement aurait été un signe fort envers la communauté internationale.

AEG : Encore une fois, vous recherchez quoi ? Les histoires en France ne vous suffisent pas ?

Mais je vous l'ai dis. Alpha Condé est français. Comme moi. Il porte un morceau de nous en lui, qu'il le veuille ou non. Rien que pour ça. Il a passé une grande partie de sa vie ici, à Paris. Il y a fait ses études. Il a milité dans les syndicats étudiants à l'UNEF avec le grand journaliste son ami Etienne Mougeotte entre autres.

Il est membre de l'internationale socialiste. Il a fréquenté la fondation Jean Jaurès. Il a su appeler au secours en France, se réfugié ici à juste titre. Il a demandé à devenir français. Il est devenu. Et la France l'a protégé quand il était dans l'opposition.

D'ailleurs, il a l'air d'avoir oublié qu'il défendait la démocratie haut et fort pour la Guinée.

Et puis je vous signale,

Qu'il n'aille pas dire qu'il n'est plus français. Aucun décret signé du Président de la République Française le stipule. J'ai fais des recherches au journal officiel où tous les décrets sont consignés. Rien sur monsieur Alpha Condé sur les 50 dernières années. Vous pouvez vérifier en vous y rendant sur place à Paris dans le 15ème.

Cela rendrait à penser, qu'il fut français quand la situation l'arrangeait. La nationalité française en protection ?

Nous, on prendrait cela pour une insulte à la France, à l'Europe. Pas digne d'un Président de la république. Là, il démontrerait qu'il a trompé tout le monde. Comme Jérome Cahuzac, notre ex ministre français qui vient d'être mis en examen pour fraude fiscale.

AEG : Et bien je vous remercie.

Je vous remercie également. Je peux rajouter une chose voir deux choses importantes.

Si des ressortissants de nationalité française commettent des crimes ou délits sur le territoire guinéen. L'article 689 du code pénal est valable pour eux aussi. Alors n'hésitez pas à signaler les faits au procureur de la république française du tribunal de grande instance de Paris. Vous pouvez le faire par internet. Je dis cela, parce que je sais que parfois des individus de nationalité française se permettent des actes pas bien. Ils seraient punis en France.

Je vous dis ça car on regarde de très près le rôle de Bernard Kouchner comme je vous disais, qui nous titille.

Et la dernière, j'espère que la Guinée va s'en sortir. Pour son peuple tout entier. Que vos politiques vont trouver une issue digne d'un pays qui va de l'avant. Mais je doute que le Président de la République nous démontre très vite qu'il sait se ressaisir et changer la donne.

Si notre démarche judiciaire peut faire avancer les choses, cela sera déjà une victoire.

La justice doit passer partout. La conjoncture internationale se modifie, la justice se mondialise, faut bien retenir cela pour l'avenir.

AEG : Une dernière questions, pensez vous qu'en France les dirigeants ne soutiennent pas ou plus Alpha Condé ?

Alpha Condé revendique une amitié avec François Hollande et d'autres dirigeants français, c'est vrai. Le président français a déclaré vouloir depuis le Maroc où il est en visite officielle tout faire pour moraliser la politique française. Suite à la très grave affaire Cahuzac. Alors qu'Alpha Condé prenne le même chemin. Qu'il soit un vrai démocrate. Et pas un président qui préside en famille en autocratie. Nous pourrions revoir à ce moment là notre position nous aussi, le concernant. Il faudrait un geste très fort aux yeux des Guinéens et delà communauté internationale. Que toutes ces victimes de ces derniers mois, elles ne soient pas parties pour rien. Mais je n'y crois pas. Il est très difficile pour nous de recouvrer la confiance en Alpha Condé. Il n'a rien respecté de ce qu'il disait vouloir pour la Guinée.

Dequest Lavaud et son ami Philippe Douste Blazy et Frédérique Lagache qui le secrétaire générale du syndicat de police Alliance

Pour conclure votre dernière question, connaissant François Hollande, je ne pense pas qu'il approuve certaines méthodes de la présidence de la Guinée, comme beaucoup d'autres personnalités en France avec qui j'ai pu en parler. Je ne lui en ai pas parlé directement. Mais il sait le président François Hollande, que je suis la Guinée de très près. Il est en dehors de notre démarche. Il a assez à faire en France, vous l'aurez compris.

AEG : Nous avons plus qu'à attendre la suite de votre démarche judiciaire.

Si vous permettez, nous organisons bientôt avec un grand club la presse mondiale une conférence de presse à Paris, pour vous étayer à vous journalistes notre dépôt de plainte auprès de la cours. D'ici là, les guinéens peuvent prendre contact avec nos avocats, si ils ont des informations à nous communiquer.

AEG : Merci monsieur Dequest Lavaud

Merci à vous Monsieur Aboubacar Sakho.

Interview réalisée à Paris par Aboubacar SAKHO

Fondateur d'aujourdhui-en-guinee.com

sakho2004@yahoo.fr

Ajoutez votre commentaire

Commentaires de Inerview de M. Lavaud, porte-parole du groupe qui porte plainte contre Alpha Condé

Prénom: (optionnel)
Ajoutez votre commentaire:
Insérez le code de vérification:
 
 

A propos de l'article

Auteur: Guineelibre (2521 articles)

Source: guineelibre.com

Visites de cet article: 157

Type: Article

Cet article est publié avec autorisation: Distribution gratuite

Entreprises
PS , FMI

Lieux
Gabón

Inscrivez-vous sur Globedia